• Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Une émission sur France Inter et l'oreille attentive de ma mère.

    Vite, elle partage. Elle  connait mon appétit de sujets inédits.

    Aussitôt posé, ce nom sur la barre de recherche, je suis submergée par un regard, des couleurs qui, pour primaires , parlent à mon subconscient,  me touchent directement au ventre...je lis, je regarde et c'est évident, Charlotte, tu feras partie de mon cercle de personnages captés sur ce blog...

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Autoportrait de Charlotte....

    Charlotte est née le 16 Avril 1917, à Berlin.

    Elle est destinée à une vie confortable puisque son père est médecin, reconnu dans sa profession, de surcroit professeur à l'université de Berlin.Un milieu aisé, bourgeois.

    Mais, dans cette histoire qui aurait pu être "sans histoire", il y a un mais...Monsieur Albert Salomon est de confession juive...on sait, on connait, on devine...l'ombre au tableau.

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...Charlotte...

     

    Le malheur n'attend pas une certaine date pour frapper! Sa mère se suicide en 1926, l'enfant a 9 ans.

    On lui cache la raison de la mort masquant le motif: ce sera une grippe mortelle. Elle vit dans ce mensonge organisé pour la protéger.

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Charlotte et son père à Berlin.(Photo)

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...Charlotte et son père, peint par Charlotte.

     

    Quatre plus tard, son père se remarie avec Paula Lindberg, surnommée "la Paulinka". Elle est chanteuse lyrique. On ne connait pas le type de relation qui s'est mis en place entre les deux "femmes". On dit juste que charlotte était morose et timide. Charlotte a 12 ans.

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...Une photo de Paula....

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Le portrait de Paula Lindberg peint par Charlotte.

     

     

     

    1933. (Prise de pouvoir des nazis)

    Albert Salomon devient médecin dans un hôpital juif.Il n'a plus le droit d'exercer son métier.

    Charlotte elle-même victime de l'antisémitisme, est obligée de quitter le lycée, alors qu’elle est à un an du bac, Elle part contre son gré, intéressée par les études.

    Elle essaie de court-circuiter le système en s’inscrivant à l'académie des beaux-Arts, un lieu qui privilégie l'art au mépris des lois étroites d'esprit. Brillante, elle obtient le premier prix d'un concours d'Art. Mais, son origine juive oblige le jury à la priver de cette gratification...l'Histoire avance, gronde plus fort.

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

     

    Son père est arrêté en 1936, puisqu'il exerce son métier de façon illégale dans un hôpital juif...

    Il est interné au camp de Sachsenhausen.

     

    Il faut revenir sur le personnage de Paula qui marquera Charlotte à plusieurs niveaux.

    Elle est chanteuse lyrique, et Charlotte va ainsi baigner dans une atmosphère de musique classique ...cette musique qui va ponctuer son œuvre future comme un opéra...

    En 1935, sa belle-mère va prendre des cours, au domicile, et vraisemblablement en présence de Charlotte...Arrive, alors, l'éblouissant professeur de chant, Alfred Wolfson.

     

     

    Alfred WOLFSON.(1896-1962)

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Le portrait Peint par Charlotte, allias Amadeus Daberlone

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

     

     

    D'origine juive allemande,  il a vécu la première guerre, traumatisante...il est hanté par les cris et les gémissements de ses camarades morts sur les champs de batailles ...il perd la voix pendant quelques années.

    Il abandonne ses études de droit pour se consacrer au professorat de chant( ses propres capacités vocales étant limitées)...il développe une théorie, toujours appliquée, sur la Voix du futur, la voix libérée, un objet de développement personnel et thérapeutique.

    Subjugué par son élève-chanteuse, il est captivé par cette jeune fille brillante avec qui il peut échanger des heures durant sur des sujets comme l'art, la politique, la musique...Sans doute aussi, flatté par la vénération qu'elle lui porte.

    Dans son "roman-peinture-opéra", elle prête une aventure entre celle qui la représente et le dénommé Amadeus....Pour ma part, son œuvre est un sursaut de vie face à l'étau de son futur, un aveu, l'accouchement de son passé qui s'enfuit...vers...? pour sensible qu'elle était, elle a probablement été touchée par des pressentiments. Ainsi, j'en suis persuadée...pas de  place pour des supercheries et des faux semblants.

     

    En 1938, après la "Nuit de Cristal"

    ( pogrom( émeute, pillage) du 9 novembre organisé par Hitler contre les juifs. Synagogues, et commerces détruits, 30 000 déportés en camps).

    Paula envoie sa belle-fille dans le sud de la France, chez ses grands-parents maternels.A Villefranche sur Mer.

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre....

     

    .Je vois ce regard posé sur Charlotte? Je vois le regard perdu, fataliste...

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Un souvenir heureux pour Charlotte...

     

     

    Paula et Albert s'enfuient vers la Hollande...pourquoi cette séparation?...ces destinations opposées?...

    Les drames ne sont pas finis pour autant...on connait l’histoire..

    Sa grand-mère se suicide ...et elle apprend finalement le suicide de sa mère, mais aussi celui  de sa tante...il faut savoir que dans les années trente de cette  période, les suicides de femmes furent  en augmentation significatives. Sans commentaires, n'est ce pas?

    Suite à une dénonciation(?), son grand-père et elle-même furent envoyés dans le camp de Gurs par la police française(un camp de concentration français dans les Basses Pyrénées!!!!), quelques mois...

    Le sort est jeté, tout est joué...elle sort, marquée, pilonnée par le sentiment d'une urgence...vivre, peut-être, mais se libérer et raconter pour ne pas oublier, pour se débarrasser...pour vivre alors, peut-être...

     

    Un nouveau personnage: Ottilie MOORE.

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre... Ottilie offre l'hospitalité aux grands-parents  de Charlotte...

    Son grand-père les installe momentanément sur Nice( Ma ville de naissance)...Ils repartent ensuite sur Villefranche sur Mer grâce à la générosité d'une riche américaine qui leur met à disposition cette maison...Une certaine Ottilie Moore... celle-ci propose probablement à Charlotte de s'enfuir avec elle aux États-Unis...Madame Moore embarque plusieurs enfants juifs qu'elle sauve d'une mort certaine.

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Voici Ottilie Moore, au centre, entouré des enfants qu'elle a sauvé. 1943-1944.

     

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Charlotte peint.

    Elle rencontre un jeune juif autrichien, venu se réfugier lui aussi, dans le sud de la France(Les Italiens ne déportaient pas les juifs au début de la guerre)

    Alexander NAGLER.

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Ils se marient à Nice, le 17 Juin 1943...ont-ils bien fait? Leur nom sur le registre de la mairie est une offrande malheureuse...

    Elle attend "un heureux évènement"...mais le jeune couple est dénoncé, et arrêté par la Gestapo.

    Charlotte est gazée immédiatement à son arrivée à Auschwitz, le 10 Octobre 1943.

    Son mari meurt le 1 Janvier 1944.

    Elle a senti , elle a pressenti, et a voulu mettre à l'abri son œuvre...

    Elle dépose chez son médecin, 3 paquets soigneusement emballés, et marqués:

    "Propriété de Madame Ottilie Moore"...

    Avec ces mots lancés comme une prière ultime:

    "Mettez ceci en lieu sûr, c'est toute ma vie"...

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

     

    L'intitulé de son œuvre: "Vie ou  Théâtre?"

     

    Toute sa vie, et celle de la Grande Histoire Juive, une œuvre peinte entre 1940 et 1942.

    Un pinceau, trois couleurs, du papier blanc, des calques, et 1325 gouaches...

    Un Bd...des textes dans sa langue natale, des indications précises sur les musiques qui pulsent ses gouaches et ses textes...ainsi la 3° symphonie de Mahler, des extraits de Bach...

     

    De retour en France, Madame Moore récupère le legs et le transmet au père de Charlotte qui ignorait complètement l'existence de ces dessins.

    Il décide de les léguer au Musée juif d’Amsterdam..769 tableaux sont exposés...

     

    Il existe:

    • un documentaire que je ne suis pas arrivée à voir ni à vous faire partager:

    Richard Dindo, 60 mn, 1992.

    • Il y a eu une exposition au Cente Pompidou en 1992.
    • Il existe un opéra joué cet été à Salzburg.
    • Il existe un film qui aurait été fait en 1980...

     

     

     

    Le livre sur la place  2014, à Nancy....et place à ma jubilation!

     

    Et il y a une rentrée littéraire fracassante d'un livre intitulé...CHARLOTTE, écrit par

    David Foenkinos.

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Il a ,lui aussi, été ému par Charlotte...

    Charlotte Salomon, une vie ou une pièce de théâtre...

    Ouiiiiiii...Elsa Zylberstein va lire des extraits de "Charlotte" en présence de l'auteur:

    Le Samedi 13 Septembre 2014, à 21h15, à l'hôtel de ville de Nancy....

    J'y serai!!!!!

    Gageons qu'il y aura un film...David F. a bien écrit la "La délicatesse" qui est devenue un film délicat...

    Et vous....vos impressions sur Charlotte?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Tuto petits coeurs en tissus pour débutantes.Le livre sur la Place 2014.. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Didier FERRY
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 11:30

    Magnifique... Je reviens de temps en temps sur votre blog. Suis tombé ce matin sur votre article de Charlotte. Merci à vous pour ces très beaux mots. Vous avez un vrai talent de narration. On lit avec beaucoup de plaisir vos petites chroniques et articles... Celui-ci m'a touché. J'aime les biographies, la vie vraie, les aventures dont on sait qu'elles ont été réelles et touché la vie de gens qui n'ont pas été crées sur du papier... Je partage votre article si vous le voulez bien...

    Amitié

    2
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 13:40

    Merci Didier! Ravie que vous ayez senti mon émotion, mais il est vrai que ce personnage est terriblement attachant!

    Ravie aussi de "partager".A bientôt!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Joëlle GARGALLO
    Mardi 16 Septembre 2014 à 22:32

    Bravo Véro pour cette interprétation des faits !  c'est très émouvant .... j'en ai les larmes aux yeux .....

    4
    Soso Peri
    Lundi 20 Octobre 2014 à 14:57

    Merci pour cet article extrêmement bien documenté. Après avoir dévoré le livre de D.Foenkinos cette nuit, j'avais hâte de découvrir l'oeuvre de Charlotte. J'ai trouvé sur le site suivant (http://www.jcbourdais.net/journal/13jan07.php) de magnifiques représentations de ses gouaches, votre blog m'a permis de découvrir aussi sa vie en photos. Merci !

     

    5
    Mardi 21 Octobre 2014 à 09:03

    Toujours heureuse de pouvoir toucher quelqu'Un sur un Sujet qui me tient à cœur...Je vais regarder le lien. Merci à Vous!

    6
    Mallorye
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 12:35

    Je viens de finir le livre de David Foenkinos...magnifique. 

    7
    Cathy
    Mardi 25 Novembre 2014 à 10:00
    Émouvant, c'est trop peut dire...j'ai vécu en même temps que je lisais.....aucun doute David Foenkinos connaissait Charlotte bien avant que d'écrire ce merveilleux livre. Les larmes brouillaient ma lecture surtout à partir de la page 174 !!! Belle puissance dans cet ouvrage écrit d'une façon à ressentir tous les sentiments....merci David
    8
    Alain B
    Jeudi 11 Décembre 2014 à 08:00

    Bouleversé, ému...Combien de Charlottes à travers le monde ? Aujourd'hui encore....toutes ces vies ravagées ou enlevées par des fous furieux qui, hélas, hantent l'histoire de l'humanité

    Je tombe par hasard sur votre blog en cherchant un peu plus loin sur Charlotte. Je viens, cette nuit, de lire le livre de D.Foenkinos.

    Je suis alsacien, né en 1950, les ruines de la seconde guerre étaient encore nombreuses et j'ai été élevé dans la haine de l'Allemagne, Un pays que je n'ai pu découvrir  qu'à mes 20 ans passés. Mes parents jamais n'y auraient jamais mis les pieds alors qu'il se trouve à 30 km à peine de chez nous. Un pays que j'aime beaucoup. J'y ai voyagé beaucoup. A moto, en stop, en voiture...J'y vais au moins 3 à 4 fois par mois et toujours, encore,  je me pose la question comment un peuple si riche de culture, de savoirs, de musique, berceau du romantisme a t-il pu commettre cela? De plus, pour avoir nombre d'amis allemands de mon âge, je me suis rendu compte, vers le milieu des années 70' qu'ils ont été élevés dans l'ignorance totale, pour la plupart, du passé récent de leur pays.

    Dans la filmographie française il manque une oeuvre de Rainer Werner Fasbinder : "Berlin AlexanderPlatz" qui donne quelques explications sur les prémices  de la folie nazie, les déclencheurs...

    Soyons attentif pour que l'histoire ne se répète pas.....Utopie?

    ...mon oncle était communiste athée, Enrôlé de force dans l'armé allemande en temps qu'alsacien-lorrain, il fut envoyé sur le front russe (le cynisme absolu !) et je suis tombé il y a quelques années sur une lettre qu'il envoya à mon père, son frère, en aout 1944. Elle est écrite au crayon, sur un papier improbable et épais, en écriture "Zütterlin" (une calligraphie germanique que les alsaciens annexés devaient apprendre à l'école prussienne) je lis cette écriture. Il  écrivait (je rappelle qu'il était athée) "Si je reviens du "paradis" soviétique  j'irais à genoux de Guebwiller (notre ville) à Thierenbach (un lieu  de pèlerinage distant de 10 km) " .

    Il n'est pas revenu du "paradis", son nom est désormais gravé dans le marbre de notre  monument aux morts.

    Une vie....une mort parmi des millions par la faute de fous !

    Merci pour ce blog, j'y reviendrais.

    Alain B:.

    9
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 11:48

    Merci beaucoup Alain pour ce témoignage, très intéressant! Vous m'avez appris des choses!A bientôt!

    10
    marbre54
    Vendredi 12 Décembre 2014 à 12:14

    bravo Véro pour cet article très  poignant, mal au ventre en le lisant tu sais  nous faire vivre tes artcles!

    11
    PALOMA
    Mardi 16 Décembre 2014 à 12:41

    Bonjour,


     


    je viens de découvrir Charlotte ce matin 16 décembre sur les ondes de France Inter  par l'auteur du livre David Foenkinos,


    j'ai tout de suite été touchée par son histoire et sa peinture expressionniste que je viens de connaitre aussi , je vais m'empresser d'acheter ce livre, je suis une femme peintre d'origine franco espagnole née aussi un 16 avril à la fin de cette terrible guerre,  je sais l'histoire des camps en France pour les juifs, les espagnols, les vietnamiens,  etc....c'est une horreur qui reste en sommeil car je reste persuadée que demain tout peut recommencer si nous ne restons pas vigilants et oublieux de l'histoire.


     


    merci pour votre blog,


    un grand sourire


     


     


     

    12
    Jeudi 1er Janvier 2015 à 14:23
    mithe

    Merci pour ce bel article, je viens de dévorer la biographie.


    Dommage que Vie ou Théâtre soit en rupture !


    Je reviendrai,


    une nancéienne

    13
    KAty
    Samedi 2 Mai 2015 à 16:56

    Merci infiniment pour votre blog. Tout comme d'autres ayant lu le si beau livre de David Foenkinos j'ai eu envie de connaitre l’œuvre de cette personne son histoire , vie de mensonge, les horreurs de la guerre mais toujours une petite fenêtre ouverte sur la beauté du monde. la peinture, la musique . Un monde qui parle au mien  car très proche par son  titre Vie ou Théâtre ? Questionnement de mon existence il y a peu. Comme quoi il n'y a pas de rencontres fortuites ....

    14
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 08:56

    Bonjour, 


    Si vous voulez tenir à jour votre blog, il y a également une exposition à Villefranche-sur-Mer en ce moment même. Voici le lien : http://villefranche-sur-mer.fr/chapelle-saint-elme/


    Bonne journée. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :