• Germaine Acrémant...un petite dame au chapeau vert!

    Qui est donc cette personne ? Pourquoi vous parler d'elle?....

    Elle, elle est attachée à une plus des délicieuses lectures de mon adolescence!

    Je me souviens de son livre comme d'une réminiscence de sensation.s..ma madeleine de Proust,.... ma tartine de pain croustillant accompagné de sa barre de chocolat noir....des instants en suspension qu'une simple odeur, qu'un simple mot, rappelle de ses profondeurs passées! Et qui vous parfument de bons sentiments et figent sur votre visage un sourire béat!

    Il me revient l'esprit de son livre et la jubilation à l'idée de me replonger dans les pages du livre.

    Germaine Acrémant...un petite dame au chapeau vert!

     

    Germaine Acrémant?

    Mais si, elle est connue! Née en Juin 1889,dans le Pas de Calais, elle est décédée en 1986!

    Elle a donc vécu un joli bout de chemin....Tout a commencé dans la bonne ville de Saint-Omer,son père était médecin. Docteur Édouard Poulain. Une famille de garçons, puisqu'elle sera la seule fille de la fratrie.

    "Dans la famille, ils sont tous médecins, mes frères ...et même mes neveux sont chirurgiens!" dira telle plus tard.

    Son frère, Pierre  va perdre la vie pendant la première guerre mondiale. La douleur et le chagrin va se mouvoir en catalyseur d'écriture....Je comprends bien ce qui a pu se passer chez cette jeune femme, en dehors du contexte et de l'époque...L'écriture apporte réconfort et pour peu que les mots se pressent dans votre tête jusqu'à obnubiler votre vision des choses, elle apaise et adoucit le quotidien voire le transforme..une façon de façonner son quotidien...

    Germaine Acrémant...un petite dame au chapeau vert!Saint-Omer.

    Elle est sous le charme de sa région et tous ses romans se dérouleront dans ce cadre bucolique.

    "C'était pas drôle d'habiter dans le Nord, mais moi quand j'étais jeune je m'amusais de tout!"...l'ai entendu dire dans un reportage.

    "Même si on vit dans un pays de nuages, il ne faut pas croire que les gens du Nord sont tristes! Bien au contraire, ils savent se réunir et faire des fêtes chez eux..."

     

    "Le vent, la pluie, les nuages furent associées à ma vie et je les aimais..." Ode au Nord! "Ainsi, quand je passais des vacances dans le midi, j'avais la nostalgie de Mes nuages"!

    De sa maison natale, il ne reste plus rien, détruite par les bombes d'un avion américain pendant la seconde guerre mondiale. Toutefois, vous pourriez voir une plaque posée sur le bâtiment qui s'est élevé à sa place.

    Albert et Germaine Acremant...

    Elle rencontre son mari et ils décident de se marier. Espiègle à 20 ans, comme elle l'était à 5 ans, quand le prêtre lui demande si elle accepte pour époux monsieur Albert Acremant.....elle fait non de la tête en souriant malicieusement et c'est toute la noce derrière elle qui éclate de rire!

    Elle habite Paris dont elle trouve les façades noires. Elle vit Avenue Malakoff puis Mac Mahon.

    Le couple vit près du journal pour lequel son mari travaille. Il est également critique d'art dramatique, et Germaine l'accompagne souvent se mêlant à la vie artistique de ce Paris!

    La guerre éclate! Elle retourne vivre auprès de son père car son mari est mobilisé. Saint-Omer lui parait plus terne..Elle s'ennuie et se sent soudain investit de personnages qui ne la quittent plus! Le point de départ, 4 dames à l'office avec un même chapeau et assise côte à côte....Ces Quatre dames aux chapeaux verts, vont l'occuper pendant la guerre.

    Germaine Acrémant...un petite dame au chapeau vert!Ces dames aux chapeaux verts!

     L'histoire?  Arlette a 18 ans et doit quitter Paris pour aller vivre chez quatre vieilles cousines dans un endroit "perdu"! Elle va découvrir la vie de Province et faire la connaissance de ces petites vieilles...si pleines de vie et de secrets!

    Germaine Acrémant...un petite dame au chapeau vert! La bibliothèque verte...

    je n'ai pas le livre, il ne se vend plus que sur des sites!

    Elle choisit une maison d'édition prestigieuse pour présenter son livre, Plon!...On lui propose une édition et un tirage à 3000 exemplaires...il s'en est vendu 1 500 00! En 1922.

    Une trentaine de livres suivent!

    Et oui, Germaine est une romancière française.

    Cette histoire des dames aux chapeaux verts a été traduite en 25 langues. Il n'en finit plus d'être réédité.

    Adapté au théâtre par Albert et elle-même.

    Porté plusieurs fois à l'écran.(en 1929,1937, et 1949)

    Elle s'est faite également la porte parole de la condition féminine dans ces romans.

    "Gai. Marrions-nous!"  a obtenu le prix national de littérature en 1927.

    "Hier, que j'aimais" sorti en 1980, est le témoignage de sa vie et de son attachement à sa région.

    L'essai "Artois et Flandres", conforte ce lien, en 1937.

    "Quoi de plus précieux pour une petite fille du Nord, que de recevoir une averse torrentielle sous un large parapluie dont il faut  tenir le manche à deux mains....quelle fierté de pouvoir se dire.."il y a un déchainement de forces et j'en suis!""

     

     

     

     

     

     

    « Contre le télémarketing!Marilyn, Norma Jean?...."poupou pidou! pou!" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Acremant
    Vendredi 19 Juin 2015 à 12:46

    Retirez s'il vous plait la photo intitulée : Albert et Germaine Acremant. Cette photo représente le mariage de Jacques et Annie Acremant en 1945.  (Albert Acremant s'est marié en 1911).

     

    Gilles Acremant

    (fils de Jacques Acremant) 

    2
    Vendredi 19 Juin 2015 à 18:02

    Bonjour.

    Je découvre seulement vos remarques, et je m'empresse d'accéder à vos demandes!

    Je suis infirmière, et je n'ai pas le loisir de venir sur mon blog quotidiennement.

    Lorsqu'un sujet m’intéresse, je fais des recherches, sérieusement, mais je ne suis pas à l'abri d'une erreur!

    Le lecteur peut ainsi, gentiment, me le faire remarquer, de façon à ce que je rectifie l'erreur.

    Jacques et Annie ont quitté l'article.

    Cordialement.

    3
    acremant
    Samedi 27 Juin 2015 à 10:19
    Merci pour votre sympathique réponse et pour votre action. Vous l'aviez compris, je suis le petit fils de Germaine Acremant, si je peux vous aider je le ferais avec plaisir.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :