•  Le Livre sur la place 2018 est , le premier salon littéraire de la saison.  Mais qui plus est, la quarantième édition! Les écrivains étaient de la fête, des écrivains people, comme Guillaume Musso ou Marc Lévy, et d'autres plus confidentiels mais tout autant appréciés par les lecteurs...

    Les dix académiciens Goncourt présidaient cette 40° édition.

     

    Le livre sur la place 2018

    Edmond de Goncourt. 

    L'académie Goncourt a été créée par Edmond de Goncourt, né le 22 mai 1822 à Nancy. Cette académie est composée de dix femmes et hommes de lettres , chargés chaque année de remettre un prix littéraire. Les 10 ont fait leur première sélection pendant ce salon. Il faut savoir que Nancy est dépositaire de toutes les archives des frères Goncourt!

    Bref, les lorrains ont été gâtés et ils étaient au rendez-vous, très nombreux, dès le vendredi matin.

    Je consacre ma journée de vendredi à cette découverte, avide de rencontres qui ne manqueront pas de se faire, comme chaque année. Nancy , me voilà! Le temps se prête à l’événement, tout semble  parfait.

    Le livre sur la place 2018

    Le livre sur la place 2018

    Je passe la place Stanislas qui ne cesse de me ravir, je m'engage dans la rue Héré qui sert de passage vers une autre place, la place Carrière, investie du grand chapiteau. Des barrières se resserrent pour limiter le flux et permettre une fouille à chaque passant. Tout le monde se prête au contrôle, nous sommes tous habitués et rassurés par la procédure qui semble éloigner tout risque.

     

    Le livre sur la place 2018

    Le livre sur la place 2018

    Le livre sur la place 2018

    Le livre sur la place 2018

    Le parvis de la place est ceint  de petits chapiteau , qui permettent aux radios d’interviewer les écrivains, ou des forums entre journalistes et auteurs. Tout ne se joue pas ici. Des conférences se succèdent à l’hôtel de ville, à l'opéra, à l'aquarium...

    Le livre sur la place 2018

    L'agencement est sobre, pelouse en carré, bancs, les plantes sont moins présentes que l'an dernier, l'espace est plus vacant.

    Sous le chapiteau, une certaine effervescence, une mise en place en cours avec ce moment d'excitation propre à l'attente..le salon se met en place et on voit les studieux, les laborieux,  les écervelés qui semblent ne pas être vraiment encore ici, les papillons qui volettent avec plus ou moins de légèreté, les scolaires qui réunissent leur matériel, les doux affolés...j'aime ces moments sans maîtrise...Tout se met en place pour la grande parade.

    Aujourd'hui, Guillaume Musso est invité à l’hôtel de ville. Une amie doit me rejoindre vers 13h, la conférence commence à 14h. ce n'est pas cher payer pour connaitre ce phénomène de l'écriture. Je m'attable sur le passage Héré, mes emplettes , fières, sur la chaise à côté et je jette un œil sur la queue qui se forme déjà contre sur la place Stan. Je m'octroie un moment de détente en regardant les passants et imaginant leur vie à certains indices.

    Au bout d'une heure dix d'attente, les portes de l’hôtel de ville s'ouvrent enfin et nous gravissons dans une urgence collective,  les majestueux escaliers. Nous choisissons des places sur le côté, permettant une vue centrale. Le journaliste fait des essais voix avant l'arrivée de l'auteur. Je signale à une "ouvreuse" qu'on l'entend très mal. Elle se dirige vers une autre personne avec un badge et elles semblent se concentrer sur un ampli. Le son sort enfin, le journaliste est  audible!

    Guillaume Musso entre sous les applaudissements et la conférence commence. Je suis prête, j'ai dégainé mon crayon à papier et ouvert mon carnet fétiche. Je tends l'oreille, le son est tellement mauvais que je ne comprends que quelques mots par phrases. Je me concentre, les yeux rivés sur les feuilles du carnet. Les mots clés me sont inaudibles. 

    Je lève la tête et observe la foule assise pour détecter chez les autres,  ce qui est en train de m'irriter de plus en plus. Je vois certains visages grimacer et d'autres visages tendus vers la scène. Je me tourne vers deux jeunes filles sur ma gauche: elles sont jeunes et doivent avoir une bonne ouie. Je murmure, "Vous entendez?". Elles tournent leur tête de gauche à droite. 

    L'irritation me fait respirer vite. Je n'ai pas fait 70 minutes de queue pour ne pas entendre Monsieur Musso et ne comprendre que le journaliste! Je me lève brusquement et me dirige à pas décidé vers l'"ouvreuse" qui me regarde avec de grands yeux, se demandant probablement quelle mouche m'avait piquée. J'essaie de murmure à son oreille: "On n'entend pas monsieur Musso", comme si elle ne s'en était pas rendue compte!

    Elle part vers le fameux ampli et tourne un bouton alors que je regagne ma place tout autant décidée.

    Et soudain, la voix de Guillaume Musso rempli cette immense salle.

    Et c'est d'une voix qui fait un grand "Haaaaa" que l'assemblée lui répond. Applaudissements..

    Je peux reprendre, non sans une petite fierté , mon crayon et noter les "confidences" de l'auteur.

     

    Le livre sur la place 2018

    Le livre sur la place 2018

    GUILLAUME MUSSO.

    La vie de Monsieur Musso, est, comme toutes les autres vies,rythmées par le quotidien.  Sa journée commence comme celle d'un papa qui doit  amener son fils à l'école. Puis il s'installe dans son bureau de 9h à 19h. C'est là que sa vie diffère de la nôtre, puisque, lui, il écrit, seul. Enfin pas vraiment, il est entouré de tous ses personnages qui n'appartiennent qu'à lui, tant que le roman s'écrit. Quand il allume son ordinateur, il se demande ce que vont faire ses personnages. Il essaie de rentrer dans leur univers . Lui, il sait vers quoi ils vont mais comment?  Les personnages ont une autonomie insoupçonnée!

    Maintenant Guillaume Musso est capable d'écrire n'importe où.  Il a appris à s'extraire de la réalité, du quotidien, alors qu'à ses débuts, il était plutôt fétichiste, et il s'installait de la même façon et à l'endroit même où il avait écrit son premier livre.

    Pour lui, écrire, c'est être pieds nus et gravir l'Himalaya. La terreur de l'écriture l'a quittée, et comme un prisonnier, il s'est libéré de ses propres chaînes. Il lutte également contre tout risque de médiocrité. 

    Il est passé en Lorraine pour enseigner, notamment à l'IUFM de Lorraine, de 1999 à 2003! Enseignant, "il aimait amener les élèves avec lui"

    Il a une idéologie des lieux. "Les lieux façonnent les hommes. Le lieu est au service du scénario." Il apporte un soin plus particulier aux atmosphères. D'ailleurs, il soigne particulièrement tous les détails du décor, par respect vis à vis du lecteur. Il est primordial d'être crédible. Il explique que pour son dernier livre, il était en panne sur une scène, mais à partir du moment où il a su la placer, dans la chapelle de Biot, il a pu continuer l'écriture. Le lieu et son décorum ont tout débloqué.

    Pour cela il fait des recherches poussées, tel un journaliste , il enquête, investigue, prend des photos, cherche sur internet.

    Il s’intéresse plus au suspense lié à la psychologie intime, et la vie secrète des personnages, plutôt qu'au suspense lié à l'action. C'est la nouvelle orientation qu'il se donne. 

    Il est "attentif à la fluidité de son écriture, il sait qu'il est difficile de faire simple."

    Le succès aurait pu changer Guillaume Musso, mais il ne vit pas avec des gens du milieu artistique et de l'édition. Il vit avec des gens qui se lèvent tous les matins pour aller bosser. Et même si le succès n'était plus là, il aurait mauvaise grâce de se planidre.

    Il écrit depuis ses 15 ans. Il travaille 10 mois sur 12.

    Ecrire c'est réécrire et encore réécrire . C'est un travail de Samouraï. 

    "Je déteste écrire, j'adore avoir déjà écrit, façonner, préciser, couper. Le moment le plus jouissif, c'est la réécriture!"

    S'il a un conseil, c'est trouver sa singularité!

     

    Le livre sur la place 2018

    Lorraine Foucher.

    Un visage bienveillant, un sourire généreux, une présence qui s'impose, voilà un auteur à plusieurs vies , un auteur dont la vie est déjà un roman. Elle a un prénom en l'honneur de notre région, parce qu'elle est la fille d'un ministre d'un certain  Général, elle a baigné dans un atmosphère intellectuelle de haute lignée puisque ses parents fréquentaient Mauriac,Malrau, Maurois. Mais les derniers mots de son père furent pour son admiration sur le métier de médecin et son histoire porte les traces d'un testament spirituel. Elle devient médecin , urgentiste...ce n'est que lorsqu'elle signe le certificat de décès de Marguerite Duras, qu'elle décide de tout lâcher et d'écouter son instinct. Son devoir étant accompli. 

    Elle vit entre Paris et le Morbihan. 

    Elle a écrit 19 romans, avec des titres enchanteurs comme "entre ciel et Lou", "La mélodie des jours"..

    Elle est ici pour présenter son dernier roman:"Poste restante à Locmaria"

    Son écriture est naturellement douce et humaine....

     

     

    Le livre sur la place 2018

    Laure Manel

    Enseignante en Lettres et Romancière. On connait "la délicatesse du homard", là, elle nous invite "A la mélancolie du kangourou". Et sur ce joli visage semble planer cette mélancolie...

     

     

    Le livre sur la place 2018

     Elise Fisher

     La romancière préférée du chapiteau, il n'y a qu'à voir la fréquentation de son stand. Elle occupe une large place sur le "hall du livre", sans pour autant pouvoir accepter la moitié de ses livres. Elle est présente sur les trois jours, et signe toute la journée avec le sourire et des anecdotes qui scotchent toutes les lectrices. Elle est un spectacle à elle seule. 

    Pour son dernier roman, elle nous entraîne dans la vie des "Femmes des terres salées". L'histoire des salines...

    Elle livre la Lorraine à coups de romans historiques touchant. C'est elle qui m'a appris l'histoire de cette belle région.

     

     

    Le livre sur la place 2018

    Mireille Calmel.

    Une vie ponctuée de tournants, de maladies, et pourtant une romancière douce, romanesque avec ce qu'il faut d'assise historique pour vous emporter dans une ambiance passée, médiévale et vous immerger dans un autre espace temps. Il y a, par exemple, "le lit d'Aliénor", pour Aliénor d’Aquitaine, région adoptée par l'auteur.

    Les deux derniers tomes des "Lionnes de Venise", nous entraînent dans la cité des masques au 17° siècle. 

     

     

    Le livre sur la place 2018

    R.J.Ellory

    Curieux personnage que cet écrivain britannique.Sa vie vaut plusieurs romans, et il se situe dans la trempe de David Copperfield. Oui, il a vécu des drames qui lui ont donné des armes redoutables mais orientés vers l'écriture coûte que coûte! Si je vous dis qu'il ne connait pas son père, que son grand-père est mort noyé, que sa mère meurt d'une pneumonie quand il a 7 ans, qu'il est recueilli par sa grand-mère. Mais que celle-ci, trop âgée, décide de le placer à l'orphelinat...et il continue dans cette ambiance macabre, passant même par la prison, suite à des vols pour se nourrir, jusqu'à ce que l'écriture le sauve...

    Il écrit des polars, des thrillers! Ici, "les fantômes de Manhattan".

     

     

    Le livre sur la place 2018

    Antonin Varenne.

     Voilà une rencontre différente...c'est cette charmante éditrice qui m'a interpellée, parce qu'elle a parlé de "son écrivain" d'une façon absolument délicieuse. Elle connait son oeuvre et la défend comme une mère émerveillée par les capacités de son enfant. C'était charmant et méritant.

    Mais voilà encore une vie de roman. Un enfant élevé sur un bateau naviguant aux quatre coins du monde, des études à Nanterre. Il va vivre un moment sur Toulouse. Il sera alpiniste du bâtiment, puis va travailler en Islande, au Mexique et ce seront les Appalaches qui vont le retenir et le tourner vers l'écriture.

    Il présente "La toile du monde".

     

    Le livre sur la place 2018

     

    Aurélie Valogne 

    Aurélie est une jolie jeune femme talentueuse d'une grande simplicité.

    C'est le phénomène littéraire sur lequel l'édition n'aurait peut-être pas misé mais qui a été imposé par le public grâce à une plate-forme d'auto-édition.

    Obligée de démissionner pour suivre son mari en Italie, à Milan, elle se retrouve un peu face à elle-même et décide de se lancer dans l'écriture d'un roman. Pour son premier roman, elle écrit, le matin, dans le café en face de chez elle, de 8h à 13h. Ensuite, elle prend des cours d'italien. Son mari et son amie à qui elle fait lire son roman, sont enthousiastes, mais elle préfère utiliser une plate forme d'auto-édition.

    Elle crée sa couverture vichy pour être vue parmi les autres. 

    Le nombre des lecteurs augmente si vite qu'une maison d'édition s’intéresse tout de suite à elle. En route pour le succès! Avec Mémé dans les orties!

     

     

    Le livre sur la place 2018

    Carène Ponte.

    Romancière née en 1980, discrète mais elle irradiait le jour de cette photo.

    Elle a un blog, "des mots et moi"

    Elle a deux enfants.

    Elle a écrit des romans vivants:"un merci de trop" et "tu as promis que tu vivrais pour moi".

     

     

    Le livre sur la place 2018

    Alain Mabanckou.

    Je vous parle d'un Grand Homme. Il est né à Pointe-Noire,au Congo, fait ses études et obtient une bourses pour étudier en France. Il passe un DEA de droit. Maman veut qu'il devienne avocat.

    Il travaille pendant une dizaine d'année dans le groupe Suez, mais continue d'écrire comme il le fait depuis son adolescence. Il édite un livre: "bleu-blanc-rouge"qui obtient un prix littéraire. Il y a aussi "les mémoires du porc épic". Prix Renaudot en 2006.

    Il est professeur titulaire en littérature franco-phone, à l'université de Californie et vit actuellement à Santa Monica.

    Il dit" le danger pour un écrivain noir, est de s'enfermer dans sa noirceur"...

    Il écrit un livre sur James Baldwin,  "demain, j'aurai 20 ans", "Petit piment"...

    Il est chevalier de la Légion d'honneur!

     

    Le livre sur la place 2018

    Olivier Adam.

    L'auteur du roman "Je vais bien, ne t"en fais pas". Une telle merveille, un tel nœud d'émotion!

    Il a fait des études de gestion d'entreprise, et après "un trou noir" se met à l'écriture...Il signe plusieurs romans courtisés par des prix, il écrit aussi pour la jeunesse et co-signe des scénarios.

    Là, il présente son dernier livre "Chanson de la ville silencieuse".

     

     

    Le livre sur la place 2018

    Maison d'édition ELICHKA.

    Il s'agit d'une maison dédition alsacienne qui présente des contes d'auteurs bulgare illustré par des artistes français.

    Le livre sur la place 2018

    Neige et Contes de Noël. Auteur Anguel Karaliitchev, mort en 1972 a écrit des contes inspirés du folklore bulgare.

    Livre magnifiquement illustré par Elisabeth K Hamon, originaire de Marseille, diplômée d'Arts appliqués, travaille dans la mode sous le pseudo: Lili H.

    "Marichka et Marie", Autre joli conte, idéal pour les cadeaux de Noël.

    Je tiens à remercier l'éditrice qui m'a offert un livre, avec qui j'ai bien discutée. J'étais séduite par ses livres et elle était une vigoureuse professionnelle. Nous nous sommes rejointes dans cette échange.

     

     

    Le livre sur la place 2018

     

    Le livre sur la place 2018

     

    Les éditions feuilles de menthe.

    A connaitre! une édition qui promeut la culture régionale sous forme de jolis livres cartonnés, faits de  petites histoires, cloturées par une recette. Ainsi, vous pouvez faire connaître à vos enfants, l'histoire de la madeleine, des Mannele(Voir ma recette de mannele, une des première), du pain d'épice, des bretzels...

    Ils éditent également une brochure trimestrielle,gratuite, très attendue dans le milieu enseignant.

    Leur but est de mettre du lien entre les générations par le biais de la culture. 

     

     

    Les éditions Belges, Maurice Carême. 

    Qui n'a pas appris des poèmes de Maurice Carême, ou fait réciter à ses enfants des poèmes de Maurice Carême?

    Tout le monde , on est bien d'accord. 

    Des recueils de poèmes sont édités pour le musée consacré au poète.

     

     

    Le livre sur la place 2018

     Samuel Delage.

    Voilà, un jeune homme tout à fait singulier. Il vit à nantes. Il s'oriente vers des études d'ingénieur et pratique son métier pendant 10 ans. Mais l'écriture est si forte qu'il écrit et édite son premier roman qui fut un succès dans l'édition des polars.

    "Code Salamandre" en 2011. Et en 2016, il obtient un prix, pour "Cabale Pyramidion".

    Il ne travaille plus comme ingénieur depuis peu. Mais, il participe à une chronique sur FR3 Pays de Loire, journaliste en criminologie, il écrit des scénarios policiers en cours d'étude. 

    Il fait des ateliers d'écriture dans les écoles.

    Il participe également au blog des libraires: "les petits mots des libraires".

    Le livre sur la place est son premier salon, il en est ravi! Nous aussi!

    Monsieur Delage vous faite partie de ces rencontres enthousiasmante de ce salon.

    A ses côtés un autres auteur tout aussi singulier.

     

     

    Le livre sur la place 2018

    Sylvain Larue.

    Voilà, un sacré numéro. Un tout jeune homme, né en 1982. Complètement autodidacte, il est un véritable historien, spécialiste de la criminalité. Cette passion lui est venue très tôt, dès l'âge de 14 ans!

    Son premier livre publié à 21 ans!

    Il est l'auteur de 18 ouvrages dans la collection, "les grandes affaires criminelles".

    C'est un ami qui lui conseille de "s'émanciper" et de se lancer dans le roman. Sage conseil...il en est à son troisième roman, le quatrième est en cours m'a t'il dit.

    Il se lance dans le roman policier avec "L'oeil du Goupil"

    Voilà un petit génie!

     

    Et il y avait les autres...

    Le livre sur la place 2018

     

    Jean-Christophe Rufin.

    Le livre sur la place 2018

    Le livre sur la place 2018

     

    Eric-Emmanuel Schmitt

    Le livre sur la place 2018

     

    Joan Sfar, niçois comme moi!

    Le livre sur la place 2018

     

    Je ne la nomme pas...la bienveillante!

     

    Le livre sur la place 2018

     Philippe Claudel. 

     Et le Magnifique, l'écorché, l'humaniste...

    Le livre sur la place 2018

    Philippe Torreton.

    J'ai fait un peu ma groupie, même si ce n'est pas mon style, mais le personnage le vaut bien!

    Je lui ai reparlé de son film: "ça commence aujourd'hui". Je travaillais à l'époque comme infirmière scolaire et ce film faisait écho de ce que je voyais, sans pouvoir vraiment en parler et surtout face à l'incompréhension des gens pour cet autre monde, celui de la misère. 

    C'est un film qui a été très éprouvant pour lui, et les descriptions étaient bien en deçà de la réalité!

     

    Voici mon livre sur la place 2018, écrit tardivement suite à des petits soucis de santé et également, parce que je suis en pleine écriture.

    Merci à tous les auteurs présents.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Le livre sur La Place est le premier salon littéraire de l'année, il initie les suivants et signe la rentrée...

    Septembre, l'école, les cahiers, et...les livres.

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

     

    Le second weekend de Septembre, Nancy accueille auteures, écrivains, journalistes, nancéiens passionnés de lecture et touristes venus s’immerger dans l'aventure. Les beaux édifices construits par notre bon Stanislas sont à l'honneur, c'est à dire la préfecture, l’hôtel de ville, l'opéra où sont organisées des conférences réunissant un ou plusieurs auteurs.

    Cette année, je m'y rends le samedi, décidée à profiter de la journée complète. Trois conférences et dédicaces...

    La mairie de Nancy a mis en place "Le bon plan" avec le parking à 4 euros pour la journée, et il sera même gratuit dimanche!

    La première conférence sera avec Yasmina Khadra. Stephan, mon fils, lâche pour l'occasion, ses révisions de 6°année en médecine! Il avait été séduit par le livre "Ce que le jour doit à la nuit" et me la fait découvrir.

    Nous nous retrouvons devant la préfecture...une longue file...une fouille sans faille...on peut être tranquille!

    Cette année, les fouilles seront systématiques mais sans entraves.

     

     

    Yasmina Khadra.

     

    Son livre: "Dieu n'habite pas la Havane."

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    Non, Yasmina n'est une femme.

    C'est le nom de plume de l'écrivain algérien Mohamed Moulessehoul.

     Né le 10 Janvier 1955.

     

    Il a vécu un drame..il fut un "enfant, un ange, un pharaon dans un univers bienfaisant de femmes"..ses soeurs, sa mère, ses tantes..et le jour de ses Neuf ans," le pharaon a été enfermé dans un sarcophage"..

    Il a été envoyé dans une école militaire.

    Il a dû enfouir la plus petite parcelle de féminité en lui dans cet univers d'hommes.

    Quand il a voulu écrire, on lui a dit que c'était une activité de Femme...il n'en fallait pas plus pour permettre à Yasmina de se libérer...

    C'est ainsi que Yasmina Khadra est née.

    Pendant la conférence, il s'est ouvert, au milieu d'une assemblée à son écoute et déjà conquise..

    Il aime la femme, se nourrit de sa force, s'autorise ses faiblesses.

    Il aime le rêve, car il est salvateur, dans le défi, sans renoncement ...

    Il aime sa famille, "d'un amour inconditionnel."

    Il aime le vie, "une chance non renouvelable".

    Il aime la musique, "là où est la musique, il y a de la poésie".

    Il aime écrire, c'est "domestiquer l'expérience".

     

    L'idée de ce livre s'est imposée alors qu'il faisait des repérages cinématographique pour un projet en cours.

    Il a visité Cuba avec ce regard scrutateur de la caméra, et il s'est plongé dans cette ville: odeurs, musiques, danses, cruauté, désœuvrement dans un pays au régime sans concessions sur la liberté...

    Il a été comme foudroyé...

    L'écriture s'est faite sur trois mois.

     Il est devenu Dom Fuego, le chanteur quinquagénaire de rumba,  à la voix magnifique, sans contrat..

    Il voyait avec les yeux de, l'énigmatique Mayensi, si jeune et si attirante...

    "C'est le seul livre écrit dans un bonheur absolu"!

    Mais les minutes passent vite en présence d'un grand amoureux et il a fallu se quitter...

    Il a fini sur une phrase qui me laisse pantoise: "il se sent exclu du monde littéraire"...

    Toujours est-il que la foule qui l'a salué, l'acceptait tel qu'il est! 

     

    Conférence de Joann Sfar au palais du gouvernement.

    Course effrénée jusqu'au Palais du Gouvernement.

    Une longue file de personne aussi "affamées" que moi de conférences. Certains râlent, tempêtent quand on nous souffle que la salle est déjà pleine...la précédente conférence vient de se finir et peu de personnes sont sorties!

    Les optimistes ont eu gain de cause...nous sommes rentrés. Quelques bousculades peu civiques à noter!

    Je me retrouve debout, le dos à la grande cheminée en marbre, et face au conférencier.

    Joann Sfar s'exprime déjà...

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    Il est volubile, décontracté, raconte des petites histoires intimes et cocasses...comme celle des "Maîtresses, très nombreuses ,de son père" qui étaient bandantes, et qu'il regardait avec envie...l'assemblée glousse face à ce langage brut...Mais il n'en a pas fini, puisqu'il enchaîne sur l'histoire de son prépuce. Il parle de Nice où il a vécu..et là, je reconnais un enfant de ma Ville, je comprends sa façon abrupte, directe, et son mode de pensée....quand on a vécu dans la ville de Jean Médecin, avec les règlements de compte qui n'émeuvent personne là-bas, avec la mer à ses pieds, une promenade enviée, une fierté au bout d'un accent chantant, le besoin de charmer, de plaire et d'être séduit, avec ce caractère vif...on est niçois!

    Il présente son livre. L'histoire de son père, avocat à Nice...un avocat de talent. Il nous apprend qu'il a perdu sa mère alors qu'il était âgé de 3(ou 4 ?) ans. Il n'a pas compris tout de suite qu'elle était morte puisqu'on lui a dit qu'elle était au ciel. Il l'a attendue deux ans, puis son grand-père, l'a pris entre 4 yeux, pour lui expliquer qu'elle était morte, un point c'est tout.

    Il a écrit ce livre pour ne pas dessiner son père.

    C'est un livre de souvenirs..

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    "Comment tu parles à ton père"

    Car Joann SFAR est avant tout un dessinateur.

    Né en 1971 à Nice.

    Il est issu d'une famille juive.

    Cursus universitaire: beaux-arts et philosophie.

    Connu pour ses séries, "le chat du rabbin"

    Et il est même devenu réalisateur pour le film "Gainsbourg, vie héroïque".

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    Curieux parcours!

    Bien sûr, il a parlé de l'attentat de la promenade des anglais, du choc des journalistes de Nice-matin qu'il connait bien, de l'après-massacre et de certaines initiatives de secours et d'autres , révoltantes...

    Il nous a enchantés...

    Je repars le sourire aux lèvres.

     

    Et j'aborde la place carrière pour la grande tente surchauffée.

    Je passe par les jardins, curieuse...

    Décoration sobre, les livres à l'honneur:

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    Des bancs de  vrais livres...

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    Et de fausses bibliothèques!

     

    Je commence par la figure maîtresse des lieux! La plus fidèle, celle qui est présente toute la journée du vendredi, du samedi et du dimanche. Elle trône telle notre Diva lorraine, Elise FISHER.(voir mes précédents articles sur "Le livre sur la place") Je ne la présente plus!

     

    Si vous voulez connaître la Lorraine, dévorez ses livres...toujours très bien documentés! 

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    Monsieur Borhinger

    Une figure fidèle à ce salon..

    Pour le plaisir, cinéma oblige...

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

     

    Patrick de Carolis,.

    Journaliste et écrivain.

    Né à Arles, il nous livre dans "les ailes intérieures" son parcours de journaliste, sa création, "des racines et des ailes" et son poste de président de France Télévision...jusqu'à son limogeage!

     

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

     

     

    Pascale ROBERT-DIARD

    Un visage franc, un sourire limpide, journaliste au "Monde".

    Elle nous présente son livre sur l'affaire Agnelet.

    Spécialiste des investigations judiciaires après avoir été journaliste politique.

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    Eric MARCHAL

    Présenté dans mes précédents articles.

    Un auteur régional qui a franchi les frontières de la région et cette année, il nous livre un pavé passionnant sur la tour Eiffel!

    Je l'ai pris en photo alors qu'il dédicace le livre pour mon fils Romain et ma Belle-fille Ioana(Parisienne).

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    Olivier NOREK

    Un bel Olivier, né en 1975.

    Lieutenant de police dans une section de recherches au sein de laquelle il a dû se nourrir l'esprit d'histoire.

    Tout comme son expérience dans une ONG en Guyane ou en ex-Yougoslavie.

    Actuellement en disponibilité.

    Son "Code 93" le propulse rapidement comme écrivain à succès, en 2013..deux autres suivent...

    "Territoires" et "Surtensions"

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

     Tahar BEN Jelloun

    Écrivain marocain.

    Prix Goncourt pour "Nuits sacrées".

    Je l'avais entendu présenter son livre "Le terrorisme expliqué à nos enfants".

    Il avait déjà écrit en 1997, "Le racisme expliqué à ma fille".

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

     

     

     

    Et maintenant, trois moments forts de ce salon, pour moi.

    La rencontre avec Catherine CUSSET.

    Elle était seule, sage, humble...

    Moi, ébahie, admirative..

    J'ai lu "le problème avec Jane" et j'ai été épatée par cette histoire .outre Atlantique...

    Je la croyais américaine.

    Elle est née comme ma petite sœur, en 1963, à Paris.

    Agrégée de lettres classique, elle enseigne à l'université de Yale.

    En 2002, elle se consacre à l'écriture.

    Elle vit à Manhattan avec son mari et sa fille..Elle passe tous ses étés en France..

    Dans sa biographie, on reconnait la trame du livre qu'elle m'a conseillée..."Un avenir brillant"

    Nous avons un peu discuté ensemble, et en sommes venues à parler de sa belle-famille roumaine.

    Bien sûr, cette information à fait écho en moi, en pensant à ma belle-fille et ses parents..

    Elle m'a dit que ce livre était fait pour que Ioana le lise!

    Je l'ai donc acheté et fait dédicacé pour elle...j'en ai profité pour le lire!

    Faites en autant!!

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    Humilité, rigueur, douceur...A l'année prochaine...

     

    Jim FERGUS

    A nouveau, j'étais étonnée de constater que cet écrivain était tout seul...

    J'hésitais à l'approcher. Il était absorbé par son téléphone.

    De plus, nous étions tous accablé par la chaleur!

    Bêtement je repositionne ma mèche, me grandis, et m'approche doucement..,

    Né en 1950,(il ne fait pas son âge!),il vit dans le Colorado et  il se passionne très tôt pour la culture Cheyenne.

    Il perd ses parents à l'âge de 16 ans, quitte la région et s'installe en Floride comme professeur de Tennis....

    Il revient s'installer au milieu de nulle part, dans le Colorado pour écrire..

    Il livre:"1000 femmes blanches" qui connait un vif succès! Magnifique!

    Puis un livre dans lequel il dévoile ses origines françaises: "Marie-Blanche"..

    Il nous présente la suite de 1000 Femmes Blanches, "La vengeance des Mères"

    Je lui parle en français, il  dédicace le livre pour ma mère...

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

     

    Éloignons nous du "rêve américain"..

    Une troisième rencontre, différente.

    En fait, j'ai été captée par l'originalité des jaquettes de ses livres.

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    Comme un écrin noir. 

    Elle se présente, Marie DEVOIS.

    Elle est en train de déguster des biscuits offerts par ses lecteurs des années précédentes.

    Je trouve ça , encourageant.

    Les peintures choisies m'intriguent.

    J'ai appris qu'elle serait née dans un atelier d'artiste...conditionnée par le lieu et son imprégnation peut-être!

    Elle y a vécu sept ans au milieu d'artistes..

    Elle a eu la chance de fréquenter une école aux méthodes encourageantes.

    Un parcours dans le droit, les lettres...

    Puis magistrate au pénal..

    Elle m'explique qu'elle travaille dans les Pas de Tir, elle ajuste le cadre juridique dans le maniement des armes(Légitime défense...)

    Elle écrit pour se détendre et réussit!

    Trois livres avec un lien artistique..Van Gogh, Velasquez,et Gauguin..

    J'achète "la jeune fille au marteau" pour Justine, ma fille..

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    Je lui ai donné l'adresse de mon blog!

    Peut-être viendra t'elle faire un petit tour!

     

     

    Entre temps, je me suis alimentée, en m'entourant de tous les livres..une quiche lorraine, bien sûr, au Jean Lam-

    Mais je constate, un peu dépitée, que je ne m'en suis pas fait dédicacer un seul  pour moi!

    (Mon) Livre sur La Place 2016

     

    Dernière conférence..

    Je retrouve Catherine CUSSET, Bernard CHAMBAZ, Annie ERNAUX, et Samuel BENCHETRIT.

    Nous sommes à l'hôtel de ville..par la fenêtre, le ciel est insolent de bleu, et la chaleur persiste.

     

     

     

     

     

    (Mon) Livre sur La Place 2016

    Vue sur la place Stanislas.

     

    Catherine CUSSET présente son livre: "L'autre qu'on adorait"

    L'histoire de son ami qui s'est suicidé à 39 ans, en Virginie, où il enseignait comme elle! Son propre chagrin et son incompréhension devant cet échec..un ami, un peu son jumeau. A quel moment, les failles sont elles devenues des brèches?

     

    Annie ERNAUX: "Mémoire de fille"

    Elle revient sur la jeune fille qu'elle était à 18 ans et de sa première expérience sexuelle...

     

    Bernard CHAMBAZ

    Un romancier qui a perdu son fils, Martin.

    Il y a 20 ans.

    Dans son livre: "A tombeau ouvert", il raconte l'accident Ayrton Senna sur le circuit d'Imola en 1994.

    Un jeune homme qui ressemble à son fils et qui a aussi un accident...

     

    Samuel BENCHETRIT

    Ma voisine de fauteuil m'apprend qu'il a été marié à Marie Trintignant.

    Il a laissé le temps passer après le drame de Vilnius, la mort de Marie sous les coups du chanteur Bertrand Cantat.

    Ils avaient un petit garçon, Jules, orphelin de mère à 5 ans...

    Ils ont été mariés 8 ans, d'une vie simple, familiale.

    Il raconte leur vie et son influence si encourageante et vivifiante pour lui.

     

     

    Je sors de la conférence, un peu fatiguée, assoiffée, rassérénée.

    Une belle journée de rencontre.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires

  •       "Lire, est le seul moyen de vivre plusieurs fois"

    Je suis obligée de scinder mon article sur ce salon 2011 du "Livre sur la place" ,en deux parties, car la BD m'a particulièrement touchée cette année. C'est un art complet qui conjugue la narration et le coup de pinceau. J'ai pris quelques photos pour appuyer cette grâce qui coule de leur encre noire le plus souvent...

    Voici tout d'abord, la moisson de dédicaces de deux fans! Elles laissent les BD ouvertes sur la page dessinées par les illustrateurs...l'encre n'étant pas encore sèches...Elles sont fières!

    La BD "Le livre sur la place" 2011

    La première étape, sera consacrée à Bernard Trésor.

    La BD "Le livre sur la place" 2011   Bernard Trésor Bernard Trésor travaillant à ma dédicace! Son site: bernard.tresor.pagesperso-orange.

    Lorrain, enseignant, passionné des Beaux-arts, il se consacre, depuis sa retraite à la BD. Son premier album sort en 2005 avec "Panique sur la ville".

    "Mortel Blues", est sa 3° BD. L'histoire se déroule à Nancy pendant le festival de "Nancy Jazz Pulsations". Un polar qui est un alibi à une promenade fouillée dans la ville, qui permet à son auteur de redessiner les plus beaux monuments de Nancy (La porte de la Craffe, le temple, les fontaines de la place Stanislas...et j'en passe).

    J'ai craqué pour cette "visite" et je vais vite acheter les deux précédents!

    Ensuite, je passe à Agnès Maupré.

    Lors de mon premier passage, son stand était vide, mais mon regard  a été attiré par l'élégance de son plan de travail qu'elle avait visiblement préparé en vue de l'après-midi de dédicaces. Le voici...

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Agnès Maupré

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Agnès Maupré

    Dès le début d'après-midi, la longue file d'attente m'a confortée dans l'attraction qu'elle devait exercer...Toujours intéressant de s'imaginer le physique d'un auteur seulement à travers son œuvre...J'ai découvert un visage en rondeur, les yeux cerclés de lunettes encore plus rondes, une patience souriante et des dédicaces généreuses...

    Née à Marseille, l'age d'être ma fille(!), elle engrange des études d'Architecture, l'école Supérieur de l'Image d'Angoulême et les Beaux-Arts de Paris...on s'arrête là, ouf!

    Son site, pour se plonger dans son univers: agnes.maupre.over-blog

    Elle a fait des illustrations pour Actes Sud Junior, puis s'est entichée de cette "Garce" de Milady de Winter, au service du Cardinal de Richelieu...

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Agnès Maupré

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Agnès Maupré

    Là voilà à l'œuvre, avec ses doigts tâchés d'encre...quelque chose du passé, pour un présent si technologique...c'est probablement ce qui me touche dans la Bd.

    Passons aux aventures de " He Pao", cinq tomes parus entre 2005 et 2010, dessinées par Vink, de son vrai nom: Vinh Khoa Nguyen.

    Il a bien fait de raccourcir!

     La BD "Le livre sur la place" 2011  Vink

    Né au Vietnam en 1950, il s'est installé en Belgique dès 1969. a étudié le journalisme, a une agrégation en sciences de l'éducation et a fréquenté l'Académie des Beaux-Arts de Liège. Que de beaux parcours!

    Il a réalisé pour être paru dans le journal "Tintin", des planches retraçant les "contes et légendes du Vietnam".

    Puis, il entame, la série de 15 tomes "Les moines Fous" (paru dans "Charlie"), puis édité par Dargaud.

    La BD "Le livre sur la place" 2011  (en cours d'écriture...)

    Le voici en dédicace. Il cache son travail comme un "premier de la classe"!!!

    Mais la Bd, c'est aussi, les mangas, et ce n'est pas un art essentiellement dévolu aux japonais! La preuve, cette série passionnante  des "ElémentR", signée par trois très doués  français, Cédric Mayen, Thomas Bouveret, Arnaud Tribout.

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Elément R


    Passons, dans un même esprit, à Maliki.

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Maliki

    Un phénomène très original...un mécanisme pas ordinaire pour une naissance et une réalisation lente de 15 ans. A l'origine, il y avait un personnage inventé par un auteur...son nom: Maliki (?!) personnage et auteur se fondent...Bien! L'originalité commence là, mais attendez la suite...l'idée est née au cours des années 2000, en surfant sur la vague des blogs. ( ce qui signifierait qu'avec mon blog, je suis un peu obsolète?..;tant pis!) Le but, faire un Strip (= Bd) par semaine.

    Vous pouvez d'ailleurs vous rendre sur maliki.com, vous aurez un bon aperçu du phénomène.

    Les albums sont issus de ces Strips, tout simplement! Il a été remarqué par la maison d'édition Ankama. Il raconte d'ailleurs sa drôle de rencontre avec Ankama. C'était dans un jeu(!!), aux travers de personnages fictifs. Il a été poursuivi par un curieux petit personnage qui lui assenait qu'il était le patron d'Ankama. Il n'y croyait pas! Mais celui-ci l'a obligé "à le suivre" dans une pièce habitée de monstres. Il lui a ordonné de l'écouter. En fait, il s'agissait d'un entretien d'embauche...dans le virtuel! C'est épatant comme histoire et réjouissant, car l'inouï est possible!

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Maliki

    Maliki est une jeune fille aux cheveux rose, aux oreilles pointues. Elle aime les BN et le Whisky,déteste les fans de foot (je commence à l'aimer vraiment!)....à découvrir!


    Et voici, Boulet, soit  Gilles Roussel...de son vrai nom.

    Dans son histoire, internet compte pour beaucoup aussi...des carnets de dessins qui servaient de support à son blog. Des bulletin d'humeur du jour, sur des réflexions drôles...sur le quotidien. La masse de "Notes"a voulu s'organiser et a forcé la parution de BD. Parcours tout aussi original que Mali!

    On peut se rendre sur son blog: bouletcorp.com

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Boulet


    Il y avait aussi l'auteur connu de la série "Tyria" roman jeunesse écrit par Alain Surget...l'histoire d'une jeune fille de quinze ans, à la cour de Pharaon...La BD "Le livre sur la place" 2011  (en cours d'écriture...)

     















    J'ai raté Emmanuelle Tchoukriel

     J'ai regretté, et j'achèterais bien ces livres même si je n'ai plus d'enfants(...petits! Ils sont grands!) à la maison.

    Je vous laisse juges...

    La BD "Le livre sur la place" 2011  Emmanuelle Tchoukriev

    J'ai raté aussi, Fabian Grégoire.

    Des livres à offrir absolument aux enfants, évasion, aventures et éducatif...Vive la culture jeunesse!

    La BD "Le livre sur la place" 2011  (en cours d'écriture...)


    Je finirai par les "PHYLACTERES"...

    Définition: Bulle de bande dessinée.

    Il s'agit d'un collectif qui se charge de promouvoir la Bd en Lorraine, pour les lorrains du 7° art, par des animations, un réseau, des évènements et des publications... Très louable entreprise!

    La BD "Le livre sur la place" 2011  les phylactères Leur Site:  ouaisweb.com

    Voilà ce que j'ai drainé au cours de ce salon...mes coups de cœur...des titres qui peuvent vous donner des idées cadeaux...Il y en a pour tous les ages!




    http://ekladata.com/veroandco.blogy.fr/mod_article5771328_23.jpg http://ekladata.com/veroandco.blogy.fr/mod_article5771328_24.jpg

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  Encore sous le coup de l'émotion, je ne puis que vous faire partager ce grand moment! Il faut vous rendre au Petit théâtre. Je vous explique...

    Le petit théâtre joue les prolongations pour sa dernière pièce: 

    "Inconnu à cette adresse" de K. Taylor Kressmann

    Un franc succès qui l'a obligé à proposer la pièce jusqu'au 2 octobre.

    Je le dis haut et fort, ne laissez pas passer l'occasion d'aller la voir....pour ....pour des tas de raisons! 

    Il y a le lieu!

    Un ancien hôtel particulier du XVI° siècle, avec une petite cour, un escalier usé par des siècles de pas, menant à une vaste salle qui fait office de vestiaire, et enfin, elle se mérite,... la salle. Sombre, un décor épuré mais juste et précis, avec ses trois gradins seulement....car nous ne serons qu'une quarantaine.

    Il y a les gens!

    Les gens qui font de ce théâtre de "poche", un grand théâtre! Ils sont 3 à vous accueillir, et on se sent comme des amis introduits dans une demeure de qualité.

    Il ya les comédiens!

    Jean-Curt Keller, Claude Lecarme,Laétitia Frison.

    Des Grands! Ils sont entiers, élégants et vrais. Ils m'ont fait vibrer, ils nous ont tous bouleversés...j'ai pleuré...

    Il y a la mise en scène! Hervé Breuil.

    Le metteur en scène est l'hôte qui nous a accueilli, avec cette forme légèrement théâtrale, nous introduisant ainsi, subrepticement dans son univers. Une mise en scène propre, si juste, et respectueuse de l'écriture de Kressmann.

    Il y a la pièce!

    Katherine Kressmann, américaine, d'origine allemande a écrit cette histoire en 1938: une franche amitié qui s'effrite au fil des années terribles de 1932 à 1934, en proie aux idéologies nazies, entre Martin, l' allemand et Max, le juif américain. Ne vous y trompez pas, vous n'imaginerez jamais le fond de cette poignante histoire.... 

    Et toutes ces émotions sont accessibles pour un prix modique. Et le plus: après le spectacle, la possibilité d'échanger le pot de l'amitié avec l'équipe!

    Voici les coordonnées: 11 Grand Rue à Nancy.

                                      Téléphone: 03.83.35.35.14

    Jeudi, vendredi, samedi soir et dimanche à 16 h.

    Et ne me dites que vous ne savez pas où il se situe! Allez, quelques infos! Rue perpendiculaire à la rue gourmande, près de la place Vaudemont....

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Un évènement à ne pas manquer, Lorrains! Le TGV Est a probablement favorisé son essor, puisque nous sommes à 1h30 de Paris seulement...Que de raisons d'aimer Nancy! (Voir article sur le son et lumière place Stan)

    Enfin, la rentrée littéraire arrive et s'impose sur Nancy près de la place

    Stanislas! A vous, à moi, les débats, les dédicaces, les forums, les lectures et cette ambiance de fête.

    Le livre sur la Place 2011!

    La 33° édition du "Livre sur la Place" aura lieu du 16 au 18 Septembre.

    Cette année, Laure Adler(écrivain, journaliste France Culture et historienne) est la présidente de ce salon.

    Le livre sur la Place 2011!

    J'ai visité le site du Livre sur la place et je n'ai pas trouvé la liste des auteurs qui seront présents! Curieux! Faites moi signe si vous trouvez. J'aimerai bien savoir qui je vais photographier!

    Ce 14/09: j'ai trouvé! à droite, sous les vidéos du site "le livre sur la place", au niveau du plan du chapiteau, la liste des auteurs!

    L'aventure commencera le jeudi et déjà, j'affute mes crayons, je charge mon appareil photo, j'aiguise mon esprit prête à traquer les auteurs, et leurs petites bizarreries....et me plonger avec délice dans l'univers du Livre qui est un peu ma quatrième dimension essentielle à mon quotidien.

    Je déballerai tout, c'est promis comme si vous y étiez.

    Mais si vous voulez vous joindre à moi, faites le moi savoir, je peux faire un petit chemin avec vous. Petit, car j'aime bien flâner seule aussi afin d'être plus observatrice.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un grand spectacle offert à tous les nancéens et touristes chaque soir de l'été sur l'immanquable place Stanislas (Je vous fais grâce de son nom...non! Lecszinski, roi de Pologne et duc de Lorraine)

    La féérie s'enclenche à 22h45 ( pile! rigueur de l'Est oblige!) et nous enchante pendant près de 20 minutes, nous laissant émerveillés et bien décidés à revenir profiter du spectacle!

    On voit le roi Stanislas passer commande auprès d'Héré, grand architecte, d'un palais, de ses dépendances, et d'organiser une ville assainie, reflet de l'époque des Lumières!

    On y rend hommage à tous les illustres artistes, comme Friant, Grubber...

    A ceux qui y sont venus par amour comme Voltaire pour notre Emilie du Chatelet, femme savante, s'il en était!

    Spectacle gratuit jusqu'au 18 Septembre à 22h.

    J'ai voulu prendre des photos pour pouvoir fixer ce moment.

    Mon flash se déclenchait, aveuglant...

    Tout sournoisement, une personne s'approche de moi et je me retrouve nez à nez avec lui après avoir pris une photo.

    Je sursaute et celui-ci profite de ma surprise pour me demander de bien vouloir interrompre les flashs, m'assurant que ça ne rendrait rien de toute façon!

    Trop étonnée pour répondre, j'obéis, mais je râle!

    J'oublie vite car le spectacle n'attend pas....mais quand même, il y a des ronchons! Pff!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique