• Mes Bouquins

    Je ne connaissais pas l'auteur! Phillip Margolin...

    Américain, il a été avocat d'assises. D'ailleurs, ça ne s'invente pas de connaître aussi bien les procédures judiciaires!

    Marié, deux enfants, il a publié notamment "la rose noire" vendu dans plus de 25 pays et il y a eu même une adaptation télévisuelle du roman! Huit romans...

    J'ai lu, très vite "sleeping beauty"..le genre se veut entre Mary Higgins Clark, c'est à dire dans des sphères très BCBG, avec des personnages qui passent au travers de toutes les épreuves, droits, lisses,riches et le genre de Thomas Harris, pour les descriptions sadiques et morbides dont on se passeraient bien, surtout quand on  lit le soir, à la nuit tombée et seule dans la grande maison....ouuuh!

    Contrairement au roman de M H Clark, je me souviens de l'intrigue! Ce serait le point positif.

    Mais, j'ai deviné rapidement le responsable des méfaits! Et ça, c'est très négatif!

     Un peu exaspérée, parce que je suis curieuse, je vais prendre le risque de lire son best-seller.

    Je vous dirai.....

  • "Nos premiers jours" de Jane Smiley

    Ce livre s'inscrit dans une trilogie: le siècle américain.

    "Nos premiers jours" ouvre cette saga.

    Choisis un peu par hasard...la couverture, romantique et floue..une part de mystère.

    Et le prénom...prometteur..référence à Jane Austen, la romancière, et Jane Eyre mon héroïne..

     

    Il s'agit d'une fresque historique des Etats unis, appréhendée à partir de 1920, jusqu'en 1953.

    Cette marque historique, politique et sociale, s'affiche tranquillement au fil de la lecture, en partageant les petites choses de la vie de chacun des protagonistes dans un ordre chronologique simple. Ainsi, l'Histoire nous est restituée de façon fragmentaire, ce qui lui donne un côté très attrayant!

    Tout commence au fin fond de l'Iowa, dans une petite exploitation agricole, au sein d'une petite et fragile maison, celle de Walter, et Rosana...le labeur quotidien, les corvées, le froid, la neige...et les naissances.

    Un style que certains qualifient de balzaciens...une empreinte de Steinbeck. 

    "Polyphonie brillante", puisque Jane Smiley est chacun d'eux, avec la propre sensibilité de chaque personnage.

    Les petites choses de la vie sont décrites de la même manière que des événements tragiques, de façon posée, réaliste, descriptive...comme une distance.

    J'avoue avoir eu du mal ,avec les 100 premières pages que j'ai lues en diagonale...mais je n'ai pas regretté!

    A cause du procédé, probablement...

    Je vous promets une lecture assidue, des informations inédites, et une compréhension nouvelle de l'americain way of life"

    "Nos premiers jours" de Jane Smiley

    Jane Smiley.

    Née en 1949 en Californie...loin de l'Iowa! 

    Mais elle a enseigné au sein de l'université de cet état!

    "L'exploitation" a obtenu le prix Pulitzer(Fiction), en 1992.

    Adapté au cinéma, avec Jessica Lange et Michelle Pfeiffer!

    "Nos premiers jours" de Jane Smiley

    Elle vit actuellement en Californie.

    Elle est membre de l'académie américaine des arts et des lettres et est très engagée politiquement, notamment pour la cause des femmes.

     

    Vivement la suite!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Deux titres de livres .

     

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des éplucheurs de patates.

    "La bibliothèque des cœurs cabossés "

    de Katarina Bivald

     

    Le genre de titres pour lesquels, je n'ai aucun penchant.

    Cependant, une critique de "brèves littéraires" m'a touchée.(Blog à consulter pour les passionnés de livres!) J'ai pu avoir "la bibliothèque des cœurs cabossés " entre les mains et ma curiosité a reniflé un bon filon!

    C'en était fini de ma réticence, je suis tombée dedans!

    Le livre commence par une relation épistolaire entre deux personnes qui n'avaient rien pour se rencontrer ni échanger: une vieille dame qui habite une ville presque fantôme dans Iowa et une jeune femme, suédoise que soudain plus rien ne retient dans son pays.

    Un lien fort, cependant les unit: celui de l'amour passionnel de la lecture.

    Et l'aventure commence toute cahotante, toute "cabossante"...

    Péripéties, rebondissements...

    Je n'en dirai pas plus!

    Sauf peut-être que j'ai noté tous les livres cités et répertoriés...je vais partir à la découverte de quelques uns...

     

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des éplucheurs de patates.

    Katarina Bivald

    Très difficile de trouver plus de deux phrases la concernant.

    Née en 1983, en Suéde, elle a travaillé pendant ses études à mi-temps dans une librairie.

    Elle n'est pas mariée, et vit avec sa sœur.

    Elle vit à Haninge,  comme Sarah, son héroïne...en fait, je lui trouve quelques ressemblances significatives!

     Je vais lire, 

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    "Le jour où Anita envoya tout balader"...Second livre traduit en français.

     

     Ce livre m'a orientée vers le second, avec ce titre (pourtant) raccourci!

     

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    "Le Cercle littéraire des éplucheurs de patates."

    Un roman épistolaire...une jeune auteure échange avec son éditeur, sa meilleure amie, alors qu'elle est en pleine promotion de son ouvrage dans le sud de l'Angleterre, à la sortie de la seconde guerre mondiale.

    Elle reçoit, alors, une lettre de Guernesey d'un inconnu qui est détenteur d'un livre lui ayant appartenu...

    Nouvel échange épistolaire..

    L'Histoire de cette jeune femme va heurter l'Histoire de Guernesey , celle de cette guerre à peine achevée, cette guerre qui a fait d'Elle un territoire occupé... 

    Finir ce livre est un déchirement.

    J'ai presque eu envie de prendre la plume et d'obliger tous les protagonistes du roman, à m'écrire afin de prolonger l'histoire, de continuer à les accompagner.

     

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

     Mary Ann Shaffer

    Née en 1934, aux Etats Unis, DCD en 2008.

    Elle a été libraire, bibliothécaire et éditrice.

    Elle découvre Guernesey en 1976 un peu par hasard. Elle faisait des recherches sur l'épouse d'un explorateur polaire anglais pour écrire sa biographie Elle se rend à Cambridge mais ne trouve rien d'exploitable. Déçue, elle décide de pousser son périple vers l'ile  anglo-normande de Guernesey. 

    Elle y reste plus que prévu, car un épais brouillard empêche toute circulation.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    Elle se retrouve dans la librairie de l'aéroport à écumer tous les livres, notamment ceux qui traitent de l'occupation.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    L'évacuation des enfants...

     

    Cette île s'est imprégnée en elle.

    Les années suivantes, lui permettent d'étudier son histoire, de se documenter sur cette période d'occupation...

    Elle même fait partie d'un groupe littéraire...la petite étincelle?

    Affaiblie par la maladie, elle demande l'aide de sa nièce, elle-même auteur de livres pour enfants.

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.Le jour de libération...

    Annie Barrows

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    C'est un soulagement de penser qu'elle a su ,avant de mourir, que son livre serait édité.

    Je ne pense pas qu'elle aurait imaginé le succès international de son oeuvre, ni  avoir le prix du meilleur livre en 2008 du Washington post.

    Ce livre est l'unique oeuvre de l'auteure...à mon grand désespoir! Et au votre bientôt!

     

    La bibliothèque des cœurs cabossés et le cercle littéraire des amateurs d'éplucheurs de patates.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • "Un gout de cannelle et d'espoir"...

    La cannelle ..je l'associe à la fleur d'oranger, à Nice, la Provence, mes racines quoi!

    Ce livre, je l'ai gardé en moi, avant de pouvoir en parler, comme un divin secret...

    Ce livre, ce sera désormais le livre cadeau...

     

    "Un gout de cannelle et d'espoir"...

                                                                   Sarah MACCOY

                                                                    Née dans le Kentucky, en 1980.

                                                                    Plutôt un charmant physique d'actrice de série...

     

    Son père était militaire de carrière et dès sa deuxième année, la famille doit aller s'installer à Francfort, en Allemagne.

    Elle y reste jusqu'à ses treize ans.

    Puis la famille s'installe en Virginie.

    Et la Virginie les adopte!

    Elle fait des études universitaires et rencontre son mari sur le campus.

    Elle, en journalisme et relations publiques, lui, en médecine.

    Mariage...Installation à El Paso, au Texas.

    ...et premier roman...."Il a neigé à Puerto Rico"

    Il faut dire que ses grands parents possédaient une grande ferme dans les montagnes, et elle s'y rendait en famille une à deux fois par an.

     

    "Un gout de cannelle et d'espoir"...

    Ce livre est une promesse de parfum, de cuisine, de vie à tout prix, sur deux périodes....

    Sa grande spécificité: se retrouver dans la peau d'une jeune allemande pendant la seconde guerre mondiale..un point de vue innovant, inhabituel et très constructif. 

    Alterne une autre période, un autre temps, aujourd'hui et aux Etats Unis....

    Le lien? Une boulangerie aux odeurs de cannelle....

    Je vous ai mis l'eau à la bouche...? Je me tais!

    Sachez qu'en prime, vous aurez le plaisir de découvrir les recettes tant décrites...en fin de livre..

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Aller sur son site (www.patrickbauwen.com ) et lire sa bio, c'est déjà lire un roman.

    Vous serez accroché(e), et cliquerez fébrilement pour connaitre la suite ... inévitablement vous arriverez à la fin, déçu(e) d'y être déjà parvenu..

     

    Un auteur à connaître, Patrick Bauwen.

    Patrick Bauwen 

    Né en 1968 à Aix en Provence

    Médecin urgentiste à Paris

     

     Je viens de finir "les fantômes d'Eden" ...je suis dans le même état d'esprit que lorsque j'ai fermé le livre de Stefen King"22.11.63"..( une fresque américaine haletante avec une machine à remonter dans le temps, une immersion dans les années 60, un amour, un piège...) En cours d'adaptation à l'écran..;je ne suis pas la seule à avoir aimé!

    Un auteur à connaître, Patrick Bauwen.

    Voilà deux romans qui nous happent, des romans que l'on fait suivre toute la journée, dans la seule hâte de se replonger dans l'ambiance, des romans de plus de de 600 pages mais qu'on aimerait dotés du double...ceux que l'on aimerait ne jamais finir..

    J 'ai cru comprendre que Patrick Bauwen considère Stefen King comme un "Dieu"...eh bien Cher Monsieur Bauwen, vous vous en rapprochez dangereusement!

    Il faut savoir que "les fantômes d'Eden" est ,en quelques sorte, la seconde partie de "Monster"...donc ne faites pas comme moi, lisez les dans l'ordre!

    Dans ces deux tomes, on suit Paul Becker, médecin...

    Dans " Les Fantômes d'Eden", l’éden se situe en Floride, dans les Everglades....la mangrove gère l'écosystème du roman...

    On passe du club des cinq, charmant et enchanteur, à l'ambiance moite et étouffante, nébuleuse des adultes, les lourds secrets pesant sur les destins de chacun...Je n'en dirai pas plus!

     

    Un auteur à connaître, Patrick Bauwen.Tome 2

    Un auteur à connaître, Patrick Bauwen.Tome 1

    Un auteur à connaître, Patrick Bauwen.La mangrove..

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Un livre à ne pas manquer, un trésor de poésie douce, haletante, cruelle, à la limite du merveilleux.

     

    Carole Martinez et son Château de fantômes...

     

     

    Une histoire comme....

    Une quête de petite fille à la porte de l'adolescence...avec sa candeur fraîche et pure ....malgré certains outrages.

    Et cet "Oubli" se dessine avec une lenteur poussive...

    Et le trait grossier de l'Oubli, au bout d'une haletante poursuite,  revêt son caractère avec fracas...

    Choc subtil qui accroche la lecture....et nous rend addict...

     

    Carole Martinez enchante tous ses mots....serait elle l'incarnation des anciens troubadours?....

    Je vous parle " Du Domaine des Murmures"...

    2011: le pris Goncourt des Lycéens est attribué à Carole Martinez.

    Carole Martinez et son Château de fantômes...

     

    J'ai tendance à faire confiance à la Jeunesse investie de fraîcheur et d'enthousiasme...

    Je file à la petite Bibliothèque de ma ville et pose une option pour le livre.

    (Il faut vous dire que j'ai beaucoup déménagé, et à chaque déménagement, les colis les plus volumineux étaient remplis par les livres. J'ai donc décidé de m'inscrire à la bibliothèque afin de limiter les achats de livres...bien que je ne résiste pas à certains!)

    Déroutée par les premières pages...je traîne un peu ....puis, l’enchantement opère.

    Et la magie de la lecture absorbe la plus petite parcelle de temps libre.

    Je reste auprès d'Esclarmonde..."Celle qui éclaire le monde"!

    Je partage autour de moi mon enthousiasme.

    Le jour de mon anniversaire, je reçois un colis de ma Mère...je l'ouvre avec fébrilité et découvre Le livre "Du domaine des Murmures"..

    Dépitée...je serre le livre contre moi, et je comprends....  maman a voulu m'offrir ce livre tant aimé, pour qu'il trône dans ma bibliothèque! Tel un Trésor...

    Il Le vaut bien!

     

     

     

     

    Carole Martinez et son Château de fantômes...

     

     

    Carole Martinez

     

    Née en 1966.

    Professeur de français.

     2006: Elle dépose à l'accueil de la maison d'édition Gallimard, un roman.....inachevé.

    Deux mois plus tard, alors qu'elle se trouve devant l'école primaire de ses enfants, elle reçoit un coup de fil...Le Coup de Fil!

    Gallimard est enthousiaste et réclame la suite du roman! Elle vacille....Elle le finit!

    Edité en 2007, celui-ci connait un succès immédiat. Il est primé de nombreux prix...pas moins de huit!

    Il s'agit de " Le cœur Cousu"

    2011: "Du domaine des Murmures".

    2015: "La terre qui penche"

     

    Carole Martinez et son Château de fantômes...

     

    Le domaine des Murmures...

     

    Elle a cherché le lieu idéal pour son héroïne....un château avec une forêt escarpée et en contre bas , une rivière...Elle veut une tour....La recherche dure...le temps passe...

    Faute de trouver son Château, elle le crée et le dessine.

    Elle reçoit, alors, des "monuments historiques",  les photos d'une centaine de Châteaux....

    Et elle trouve son Domaine des Murmures...le château de Montal, dans le Lot,

    à Saint Céret.

     

    Carole Martinez et son Château de fantômes...

    Elle a un "coup au cœur", ce sera Lui!

    C'est un château construit par une femme..(le second, est Chenonceau)...plus encore, celui de la Maternité, puisque Jeanne de Balsac l'a édifiée pour son fils au XVI° siècle!

    Une grosse tour, deux ailes..

     

    Le Côté Merveilleux?

     

    Du côté des contes, il y a l'enfance et cette partie liée au Merveilleux...

    Elle choisit l'époque médiévale pour sa proximité avec le merveilleux, l'oralité des contes, cet "art qui tisse des liens, celui qui écoute, celui qui parle, l'appropriation des mots..et la façon dont chacun s'en empare et restitue une autre histoire..."

    C'est ce qui lui arrive...à Carole...elle entend l'histoire des Recluses et elle nous offre une histoire ...non recluse mais débordante de vies... 

    c'est Sa magie!

     

     

    Elle va vous ensorceler telle une sirène, reine des mots...avec puissance et douceur...

    Vous découvrirez au moins 10 sujets de réflexions à la fin de ce livre ...

    Vous savez qu'avec Septembre, vient "Le livre sur la Place" à Nancy...

    Et....Carole Martinez devrait être présente le vendredi et samedi...

    J'irai flâner près de son stand, l'observer de loin avant de peut-être pouvoir l'approcher...mon livre sous le bras pour une dédicace ...et vous pouvez être sûrs qu'un autre livre sera bientôt dans ma bibliothèque!

     

    Voici une vidéo de Carole Martinez, parlant de son dernier roman...Séduction assurée!

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Réparer les Vivants...Un titre, un livre, une moitié de phrase...

     

    "Enterrer les morts, et réparer les vivants"

    Une des dernières répliques d'une pièce de théâtre qui connait un essor dans les jeunes troupes de théâtre. Plusieurs adaptations en cours ...vision moderne de la société, on parle de fortes résonances actuelles alors que....

    Cette pièce, "Platonov" (littéralement, petit Platon, le rôle titre de la pièce) a été écrite pourtant en 1880!

    Et dans des contrées lointaines, soumises à la contestation d'une certaine jeunesse...je parle de la Russie.

    Son auteur est un jeune homme de 18 ans qui mène des études de médecine pour se sortir de la misère qu'il côtoie depuis toujours. Il ne participe pas aux manifestations, préférant se soumettre à l'écriture. Je vous parle d'un certain Anton Tchekhov. Il écrit avec l'insouciance et la désinvolture de sa jeunesse.

    Réparer les vivants...Anton Tchekhov...beau garçon en plus! Médecin ET Écrivain...Impressionnant!

    Sa pièce, il la confie à une grande actrice qui deviendra sa voix...mais après une lecture succincte, la pièce est refusée, trop subversive.

    De rage, il brûle son manuscrit!

    Mais, l'actrice a dû conserver l'épreuve originale ...toujours est-il qu'elle fut retrouvée dans un coffre de banque en 1920!

     

    "Réparer les Vivants"..

    Le titre d'un livre, celui de Maylis de Kérangal.

     

    Réparer les vivants...

     

    Un nom élégant, et une personne captivante.

    Née en 1967. Au Havre. Brillantes études.(Classes prépa)

    Elle devient éditrice jeunesse chez Gallimard, en 1990.

    Elle se lance dans l'écriture en 2000...("Corniche Kennedy", "Naissance d'un pont".

    Un deuil la frappe! Mais au lieu de s'immobiliser, elle fuit vers l'écriture, "sa matière poétique", son oxygène...elle choisit le Cœur! Matière à panser, matière à aimer....

    Son frère est chirurgien cardio-thoracique au Val de Grâce...elle le questionne sans relâche.

    Elle va assister à l'intervention d'un grand ponte de la Pitié Salpêtrière...une transplantation

    Elle lit tout ce qu'elle peut....sur le sujet.

    Tout se forme dans sa tête , ce sera un marathon de 24 heures avec le bourdonnement des vagues, du ressac, du cycle perpétuel et les personnages se croiseront , ils vont vivre ensemble une course haletante, désespérante , anéantissante...vous resterez dans ces pages avec eux, avec tous...vous entrerez dans le backstage de l'agence Biomédicale...

    Préparez vous à une danse dans laquelle vous serez malmené...

     

    Réparer les vivants...

     

    son style m'a heurté dans les premières pages...non conventionnel, trop d'adjectif, trop de précision, j'étais dépassée....et puis, je me suis laissée emporter...je suis rentrée dans le tube pour en ressortir vidée, lessivée...mais ensemble, nous avons enterré les morts pour pouvoir Réparer les Vivants....

     

    Réparer les vivants...

     

    Son livre a obtenu de nombreux prix...elle en parle avec tact...je  vous conseille, une fois que vous aurez lu le livre seulement, de regarder la vidéo suivante....Maylis est à la hauteur de son livre....Je suis séduite, vous le serez inévitablement.

     Je vais pouvoir m'attacher à ces précédents livres....La Grâce est dans la lecture. Et dans ce livre.

    Mon mari, en lisant cet article m'a soufflé une idée:

    Mon père, le thanatopracteur Paul CLERC, aurait pu appeler son manuel de thanatopraxie, "Réparer les Morts"...Toujours une pensée pour papa.....

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique