• Nicolas d'Estienne d'Orves.

     

    Nicolas d'Estienne d'Orves.

     

    Né le 10 Septembre 1974.

    Écrivain et Journaliste, chroniqueur et critique musical.

     

     

    Voici Nicolas d'Estienne d'Orves photographié par moi-même en 2014, au livre sur la place.

    Un génie humble, style enfant sage.

    Une découverte fortuite dans les allées du salon de Nancy.

    Et dès les premières pages, je suis happée par le style, le rythme, l'érudition à la fois désinvolte et évidente, son imagination captivante. 

    Belle surprise, heureuse découverte !

    Cet écrivain a du génie!  Ses livres ont la marque d'Alexandre Dumas, de Balzac et de Jules Verne. On y trouve des fresques, des grands personnages flamboyants ou des gens simples qui, propulsés par un contexte soudain, deviennent des héros, des petits rôles très impactant. Le tout dans un Paris pittoresque, tout en charme. Bref, Ce Nicolas offre de l'évasion, de l'Histoire, des frissons, et du romanesque. 

    Je lis en ce moment, "La gloire des Maudits". 

    A côté de moi, le portable et google ouvert à tout moment, pour quelques définitions, quelques cartes et images afin de cerner les quartiers de Paris, vérifier l'existence de certains noms dans le domaine littéraire. D'ailleurs, l'auteur prend un malin plaisir à se servir d'un terreau bien réel, pour introduire de façon surement jubilatoire, des personnages fictifs qui eux-même doivent avoir des racines bien réelles chez personnages multiples.  Il est diabolique et c'est d'autant plus réjouissant d'être ainsi malmenée!

    A travers une enquête menée sur un écrivain, Sidonie Porel, on pénètre dans le milieu littéraire d'après guerre, avec les secrets, les non-dits, les arrangements autour de collaborations suspectes, et les autres, ceux qui ont les mains propres. Les cinq années de guerre et d'occupation laissent des marques et stigmatisent certaines personnes, sans pour autant de réelle et franche justice.

    On peut comprendre que cette période soit chère à Nicolas d'Estienne d'Orve, puisque il est le petit neveu d'un résistant, capturé par les allemands et fusillé en 1941. Une telle histoire familiale laisse une empreinte forte que chaque membre règle à sa façon...

    Un personnage attachant gravite autour de la fraîche héroïne en quête de vérité, ce personnage se nomme Jean Limousin. En m'attardant sur toutes les publications concernant Nicolas d'Estienne d'Orves, je constate qu'il est ayant droit d'un auteur, Lucien Rebatet, ancien collaborationniste. C'est déjà un fait assez surprenant! Or, un des noms d'emprunt de cet homme, est Jean Limousin! Fameux clin d’œil tout de même!

     Décidément , cet écrivain me plait!

    J'en suis à son troisième livre et je vais pouvoir m'attarder longuement avec lui, puisque l'on comptabilise plus d'une vingtaine de romans, essais et nouvelles.

    Nicolas d'Estienne d'Orves.

    Nicolas d'Estienne d'Orves.

    Nicolas d'Estienne d'Orves.

    Je peux donc déjà vous recommander "l'enfant du premier matin" datant de 2012, et  "Les derniers jours de Paris" de 2009.

     A connaître absolument!

     

    « Recette de Mannalas, petit bonhomme en brioche.Recette familiale de bricks aux épinards,fromage. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :